Solopreneur.e : Pourquoi et comment ne pas rester isolé.e dans ton activité

Solopreneur.e : Pourquoi et comment ne pas rester isolé.e dans ton activité

Salut à toi ! 


Aujourd’hui, j’ai envie de te parler d’un sujet qui me tient beaucoup à coeur : l’isolement des solopreneur.e.s (porteur.se.s de projets, artistes… peu importe l’activité ou le statut)

Quand on se lance à son compte, on ne se rend pas toujours compte de tout ce qui nous attend, et qui ne dépend que de nous : notre coeur de métier, la gestion, la communication, les décisions vitales et les plus triviales…
Bref, on porte toutes les casquettes, et on peut vite se sentir à la fois submergé.e et seul.e devant l’immensité des tâches.

La bonne nouvelle, c’est que ce n’est pas une fatalité !

Pourquoi est-ce nécessaire de bien s’entourer quand on est à son compte ?

La tête dans le guidon, les mains dans le cambouis, nous avons vite fait de nous retrouver à courir, courir, courir tel le hamster dans sa roue, seul.e avec nos victoires, nos échecs, nos doutes, nos célébrations. 

Notre entourage ne comprend pas toujours notre réalité quotidienne. 
Notre cerveau est en mode actif incessant. ous prenons nos décisions seul.e dans notre coin.
Nous nous posons 315864163 questions par jour, et nous ne trouvons toujours pas les réponses adéquates.
Et puis, parfois, nous avons juste envie de faire la danse de la joie avec un.e pair.e, qui sait ce que signifie cette nouvelle étape franchie, même symboliquement.

La solitude de l’entrepreneur.e peut se faire sentir de bien des manières. Or, ce n’est pas parce que nous sommes à notre compte, seul.e aux manettes, que nous devons vivre cette expérience de manière isolée. 
Bien au contraire ! 
L’avantage avec l’entrepreneuriat, c’est que tu peux choisir tes partenaires, tes pairs, tes collègues. Tu peux intégrer (ou créer !) une -ou plusieurs- tribu qui te nourrira, t’inspirera, te soutiendra, et à laquelle tu pourras aussi contribuer.Tu as la liberté de décider avec qui tu veux collaborer/partager/t’impliquer. Pour ma part, cette liberté-là est l’une des plus savoureuses qui soit !
Le bonheur d’être solopreneur.e passe par le fait d’être bien entouré.e.

Les types de réseaux d’entrepreneur.e.s

Un “bon” entourage est un entourage qui te correspond, avec lequel tu partages des valeurs communes et qui va t’apporter ce dont tu as besoin/envie pour travailler, avancer, évoluer, te dépasser, faire croître tes compétences et ton chiffre d’affaires…Pour choisir le “bon” cercle pour toi, je t’invite à te demander quels sont tes critères non-négociables. Tu peux aussi avoir différents cercles complémentaires.

Le Réseau d’affaires

Dans un réseau d’affaires, l’objectif est de te faire connaître et d’accroître ta clientèle, ainsi que ton réseau de professionnels. Il en existe des centaines (milliers ?) sur tout le territoire. A toi d’en identifier et d’en tester plusieurs, pour trouver celui qui te plaît. Les Réseaux d’affaires sont souvent payants et demandent un certain investissement.

Le Cercle de pairs

Professionnel.le.s du même secteur d’activité que toi, tu peux échanger sur la réalité spécifique de ton métier, répondre à des appels d’offre à plusieurs, échanger des infos, partager vos pratiques respectives. Ce réseau-là n’a pas forcément vocation à faire augmenter ton chiffre d’affaires directement (même s’il peut, bien sûr !). C’est plutôt un réseau-ressources. Il peut en exister des gratuits ou des payants.

Le Mastermind

Un Mastermind est un groupe au sein duquel les membres vont s’encourager, se soutenir pour que chacun.e atteigne ses objectifs. Travail de mindset, mise en commun ou échanges de compétences, prise de recul, … c’est un groupe qui peut prendre des formes différentes, définies par les membres ou la personne qui l’a créé. Là encore, les Masterminds peuvent être gratuits, ou payants, informels ou entrant dans un cadre spécifique.

La bande de collègues *-comme on dit dans le Sud*

Le plus souvent informelle, la bande de potes entrepreneur.e.s a la même fonction que la bande de potes “de la vie civile” : rire ensemble, pleurer ensemble, lancer des conversations en GIF, s’envoyer des articles de blog qui nous font penser à l’autre. Etre là les uns pour les autres, sans objectif particulier.

Les groupes d’indépendant.e.s en ligne

Tous les groupes précédents peuvent exister en ligne, évidemment. Mais dans cette rubrique, je compte les groupes d’entrepreneur.e.s qui existent sur les réseaux sociaux et qui permettent de se lier avec des indépendant.e.s de tous horizons. Ce sont souvent des groupes d’échanges sur le quotidien, de soutien par rapport à des questions pratiques. Beaucoup sont accessibles gratuitement.  

Le Cercle créatif

En 2020, j’ai ressenti l’envie d’avoir un cercle dans lequel avoir des discussions différentes de celles que l’on a dans les réseaux entrepreneuriaux classiques. Un cercle dans lequel les solopreneur.e.s pourraient se ressourcer, se détendre, penser à autre chose… tout en discutant avec d’autres indépendant.e.s. Un groupe à la fois “récréatif”, de soutien, d’échanges, de confidences, de célébration… C’est ainsi que La Bulle est née, avec cette volonté de se changer les idées, tout en se retrouvant avec des personnes à même de comprendre nos situations particulières. 

Le Cercle temporaire

Que ce soit à l’occasion d’une formation, d’une retraite/résidence, d’un programme… faire partie d’un groupe qui partage un objectif, des ressources et avancées communs permet de se booster, de bénéficier de l’intelligence collective et de personnes avec qui échanger sur un/des sujet(s)s spécifiques. Dans le cadre de la Retraite Focus, que j’organise avec Marion Coulange, c’est ce que nous proposerons aux participantes : une immersion d’une semaine dans un décor de rêve pour avancer sur un projet spécifique, puis un soutien dans un groupe en ligne, pendant 6 mois. 

Je fais quoi quand je ne trouve pas de réseau qui me corresponde ?

Tu rêves d’une certaine communauté et tu ne trouves pas ton bonheur ?
Crée-la… seul.e, ou en embarquant des solopreneur.e.s de ton entourage avec toi. 
En présentiel ou en ligne (ou une combinaison des 2), l’essentiel, c’est de te sentir à l’aise, motivé.e et en joie à l’idée de proposer un espace à d’autres !

Alors dis-moi…
Est-ce que tu fais partie de réseaux professionnels ?
Ou peut-être que tu en aurais envie mais que tu n’oses pas sauter le pas ?
Ou encore n’en ressens-tu pas du tout l’envie/le besoin ?

Je serai ravie de lire ton avis sur ce sujet en commentaire !

Avec Amour,
Sofia

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *